Synergie IBM – RedHat

En liant plus d’une centaine de produits à la plateforme OpenShift de Red Hat, IBM se lance à grandes enjambées dans le cloud hybride.

En croquant Red Hat pour 34 milliards de dollars à l'automne dernier, IBM se dote de sérieux atouts dans la course au cloud hybride. (crédit : D.R.)

En croquant Red Hat pour 34 milliards de dollars à l’automne dernier, IBM se dote de sérieux atouts dans la course au cloud hybride. (crédit : D.R.)

IBM n’a pas perdu de temps à aligner son propre logiciel avec sa nouvelle technologie Red Hat, affirmant que son portefeuille serait transformé et adapté pour fonctionner en mode natif sur la plate-forme OpenShift de Red Hat dont l’entreprise a finalisé l’achat en juillet, pour 34 milliards de dollars. IBM ajoute qu’il s’appuiera sur l’important savoir-faire et la grande expertise de Red Hat dans le système open-source Linux pour développer pour les clients des projets de cloud hybride à plus grande échelle et créer un réseau de partenariats pour simplifier leur mise en œuvre.

Pour commencer, IBM propose plus de 100 produits bundlelisés sous forme d’un package appelé Cloud Paks avec la plate-forme OpenShift Container Platform de Red Hat basée sur Kubernetes. OpenShift permet aux entreprises de déployer et de gérer des conteneurs sur l’infrastructure de leur choix, aussi bien des cloud privés que publics, comme AWS, Microsoft Azure, Google Cloud Platform, Alibaba et IBM Cloud. « Le package de produits préemballés Cloud Paks comprend un conteneur sécurisé Kubernetes et un middleware IBM conteneurisé et permet aux clients de faire tourner rapidement des conteneurs pour l’entreprise », a déclaré Big Blue.